Guide pratique pour bien choisir son ERP

Les projets ERP représentent une application centrale du Système d’information

L’ERP d’aujourd’hui n’est plus seulement un système transactionnel permettant d’enregistrer des commandes de vente, de tenir les stocks et la comptabilité. Il est aussi et de plus en plus un outil d’aide à la décision, de pilotage et de management.

La sélection d’un ERP nécessite une travail méthodique préalable et une attention car une mauvaise approche conduit très vite à l'échec. Les premières difficultés peuvent apparaitre pendant le déploiement ou dès la mise en production. Ces difficultés sont parfois liées aux fonctionnalités de base disponibles dans l’ERP, mais peuvent aussi être la conséquence d’une prise en compte en compte approximative des enjeux et du contexte de l’entreprise pour la mise en œuvre de l’ERP. En l’occurrence, l’absence de certaines fonctionnalités ou l’ergonomie peuvent compromettre l’adhésion des utilisateurs au projet.

Les principales erreurs identifiées proviennent le plus souvent du cadrage du projet, de la sélection d’un logiciel inadapté ou d’une méthodologie d’implémentation inappropriée à l’entreprise. Ces erreurs de taille sont malheureusement très difficiles à corriger par la suite. C’est pourquoi il est capital de définir des objectifs clairs et une planification de projet réaliste.

C’est dans ce contexte que ce guide pratique se positionne. Il aborde trois questions capitales dans le choix de la solution la plus adaptée à vos besoins.

Pourquoi les critères techniques et fonctionnels ne sont pas suffisants pour choisir un projet ERP ?

Les projets ERP réussis se caractérisent par une bonne prise en charge des spécificités métier et par la simplification des processus. La sélection d’une solution ERP requiert une approche à la fois structurée et méthodique, ainsi que l’engagement de l’équipe projet et des collaborateurs. Cela implique que les entreprises doivent obtenir le niveau d’adéquation satisfaisant par rapport au logiciel, mais aussi de l’approbation des utilisateurs.

Les expériences montrent qu’une phase préliminaire bien exécutée réduit considérablement les risques liés au déploiement et augmente la qualité du projet. Une équipe projet bien rodée, formée et fonctionnelle, en plus d’une communication ouverte et transparente, contribuent à la création d’un climat favorable à la réussite du projet ERP.

ERP Cloud ou ERP SaaS – Bien comprendre les différences

Difficile pour un non initié de différencier un ERP Cloud d’un ERP SaaS à partir de la communication des fournisseurs car en fonction des éditeurs et des intégrateurs, ces termes sont utilisés pour désigner des offres potentiellement très différentes techniquement et sur le plan commercial.

Les éditeurs emploient souvent les mêmes termes pour évoquer des notions différentes. L’hébergement, le Cloud ou le SaaS ne sont pas des synonymes et il peut être difficile de s’y retrouver. Or, il est primordial d’appréhender ces profondes différences pour bien choisir son ERP.

La mise en œuvre d’un ERP Cloud ou SaaS doit être réalisée selon une méthodologie et des contraintes propres à ces modèles de commercialisation. L’intégrateur voit son rôle sensiblement évoluer.

L’impact du Cloud sur le rôle de l’intégrateur de solution ERP

Le Cloud et en particulier l’ERP en SaaS marquent une véritable transformation sur le plan technologique. Le marché évolue, les entreprises s’interrogent, les éditeurs d’ERP On-premise transforment leurs offres, et les intégrateurs cherchent à s’adapter car leur rôle n’est plus exactement le même rôle.

Dans tous les cas, ce rôle dépendra de l’ERP à déployer et de son modèle économique : On-premise ou SaaS. L’entreprise et les responsables du projet doivent comprendre les différences et s’y préparer pour anticiper les changements et la meilleure approche pour le déployer.

Par ailleurs, nous vous recommandons de comparer les réponses des couples ERP-intégrateur, c’est-à-dire de choisir un ERP et l’intégrateur, ensemble plutôt que séparément.